Les Amies de ma mère

Livre numérique

Image de couverture (Les Amies de ma mère)

Quand je mourrai, ma mère ne sera pas morte : Les livres qu’elle nous lisait sont devenus la matière de nos rêves. J’explore cette matière à travers cinq femmes de Tunis à Palerme, Tel Aviv et Paris où ma mère règne au centre des représentations qui nouent les lieux, les dates, à la musique des vers : 'Je demeurais longtemps errant dans Césarée' ou : 'l’eau verte pénétra ma coque de sapin'. La littérature fait partie du Je et ma mère est la littérature, avec la Bible, si ce livre est pris au sérieux, c’est-à-dire : pas trop quand même, mais il prend son effet par là : 'Il y a' du texte, Es gibt : c’est donné et il faut faire avec. Ma mère l’a dit et j’ai trouvé des phrases, assez pour vous faire croire que le texte est vivant.