J'ai soigné Pétain

En 1949, le docteur Albert Massonie se voit confier la mission de soigner le maréchal Pétain. À 93 ans, ce
patient est très particulier. Enfermé au fort de Pierre-Levée sur l’île d’Yeu depuis sa condamnation à mort en
août 1945, commuée par le général de Gaulle en peine de prison à perpétuité, Philippe Pétain s’enfonce dans la sénilité.
Ancien résistant, Albert Massonie tient consciencieusement son journal comme un carnet de santé où il consigne, avec le détachement du médecin, les crises de démence, les idées, les sautes d’humeur, l’incontinence et les paroles confuses de l’ex-chef d’État, mais aussi les visites de Mme Pétain qui l’entretient de sa gloire passée.
Soixante-dix ans après, ce document, jamais publié, est exceptionnel à tout point de vue. Récit d’une déchéance physique, témoignage inédit sur les dernières années de Pétain, réflexion sur la détention des personnes âgées, interrogation sur le secret médical, ce journal, passé au crible par deux historiens, est unique en son genre.

Table des matières

Table des matières
Couverture 1
Titre 5
Note de l’éditeur 7
Avant-propos 9
Un prisonnier nommé Pétain 11
Le patient PP : histoire d’une déchéance 27