Liberté, égalité, solidarité
  • Éditeur québécois

Vous êtes de gauche ? La belle affaire, de répondre la droite. La gauche est l’utopie des désœuvrés, tout juste bonne pour éblouir des troupeaux de jeunes niais et quelques séniles agités du bocal. Débarrassons-nous donc une fois pour toutes de ces améliorateurs impénitents et de ces niais projets, voire de ces idées subversives et dangereuses ! Jetons le bébé avec l’eau du bain. Gauche, gauchistes, socialistes, communistes, tous dehors !

Tout au contraire, pour Christian Nadeau, le projet politique de la gauche représente l’âge adulte de la démocratie. Être de gauche signifie voir dans la justice sociale la condition de la liberté. Bien sûr, la droite se réclame des libertés individuelles, mais en leur refusant leur principal bouclier, soit le pouvoir des groupes : celui de la société civile, celui des institutions et surtout, celui de l’État.

La gauche est seule capable de défendre un individualisme légitime, dans lequel une personne choisit elle-même l’avenir et le mode de vie qui seront les siens. Et cela, parce que son projet politique se définit par la convergence de deux principes, l’égalité et la liberté politique des individus. Or, la rencontre de l’égalité et de la liberté est possible grâce à la solidarité.

Christian Nadeau, dans ce livre essentiel, nous rappelle sur quelles fondations – celles de la justice sociale – est construite
notre démocratie.

Table des matières

Table des matières
Liberté, égalité, solidarité 1
Introduction 9
Chapitre I - Que signifie être solidaire? 23
Chapitre II - Justice, égalité et démocratie 67
Chapitre III - Politique et économie 101
Chapitre IV - Solidarité, société civile et institutions politiques 121
Chapitre V - Mettre en oeuvre la solidarité au Québec 163
Chapitre VI - Éducation et débat public : la solidarité en mouvement 221
Conclusion 253
Remerciements 259
Table des matières 265